LEADER se distingue des autres programmes européens sur 4 points :

Un partenariat public-privé :

La société civile est impliquée dans les choix de développement du territoire aux côtés des élus. Elle participe ainsi au débat et à la sélection des projets LEADER à travers un Comité de programmation dont elle fait partie à 50%.

Permettre l’expérimentation :

LEADER permet l’élaboration de réponses originales aux problématiques du territoire (nouveaux types d’actions, nouvelles méthodes d’implication, nouveaux partenariats, montée en qualité, etc.).

La coopération :

Une partie de l’enveloppe LEADER est dédiée à des projets de coopération avec d’autres territoires. Cette coopération peut prendre deux dimensions :

– la coopération interterritoriale : se déroule au sein de l’Etat membre (avec une région limitrophe ou non, voire avec un Pays de la même Région),

– la coopération transnationale : pour des actions communes réalisées au sein de l’Union Européenne avec un autres Pays ;

Levier financier :

Le taux de cofinancement LEADER est fixe et établi à 53% (80% depuis le 1er décembre 2017). Toutefois, ce taux est à relativiser. LEADER permet de financer des petits investissements. C’est un financement nouveau pour le Pays de l’Isle en Périgord qui déclenche des cofinancements locaux et qui permet la réalisation de projets nouveaux.  

Pour aller plus loin :

–  L’Europe en Région Nouvelle Aquitaine

–  L’Europe en France

–  La Commission Européenne