Le périmètre du SCoT du Pays de l’Isle en Périgord a été arrêté par le Préfet de la Dordogne le 25 mars 2015 ; il est identique à celui du Syndicat Mixte du Pays de l’Isle en Périgord. Au 1er janvier 2017, il regroupe 4 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI : Communautés de communes ou Communauté d’Agglomération) et 96 communes.

Aujourd’hui le périmètre comprend :

– la Communauté d’Agglomération du Grand Périgueux,

– la Communauté de Communes Isle Vern Salembre,

– la Communauté de Communes Isle et Crempse en Périgord,

– la Communauté de Communes Isle Double Landais.

 

 

Le territoire se positionne entre deux dynamiques : entre l’attraction de la métropole Bordelaise et la façade Atlantique d’une part, et le Massif central et les villes de Limoges et Brive d’autre part. Le territoire se situe également dans un arc de villes moyennes de la Grande Région.

 

Périgueux est un pôle ferré central en Dordogne, sur les lignes Bordeaux-Brive et Limoges-Agen. Le territoire bénéficie de l’axe autoroutier A89, d’un aéroport, d’un déploiement du numérique (fibre) en cours. La Véloroute voie verte trace un trait d’union le long de la vallée de l’Isle.

La dynamique du territoire du SCoT se construit dans une association étroite entre l’agglomération et sa ville centre, Périgueux Chef-lieu de département, et les pôles qui maillent régulièrement l’espace :

– Savignac-les-Eglises,
– Saint-Pierre de Chignac,
– Val de Louyre et Caudeau,
– Vergt,
– Saint-Astier,
– Neuvic-sur-l’Isle,
– Mussidan,
– Montpon-Ménestérol.

Cette armature territoriale assure une bonne couverture d’équipements et de services de proximités aux publics. Néanmoins, elle doit aujourd’hui faire face à une perte d’attractivité de certains bourgs-centres, ou villages des « coteaux », voire grandes villes, s’accompagnant d’une dégradation de l’esthétique urbaine, d’une perte de fréquentation et d’un risque sur les commerces locaux.

L’agglomération joue un rôle moteur et les pôles secondaires actifs constituent d’importants leviers de développement économique qui abritent des fleurons et un riche tissu de PME. Ainsi, la spécificité du territoire SCoT repose sur une part d’emplois productifs importante (près de 18 % d’emplois industriels), bien qu’il soit en baisse depuis 20 ans. L’agglomération et la vallée de l’Isle forment un bassin industriel significatif.

Toutefois, cette économie traditionnellement productive se transforme peu à peu en une économie plus résidentielle, reposant avant tout sur les emplois de l’agglomération de Périgueux et dans une plus faible mesure, sur ceux de Bergerac et de Libourne.

La Gastronomie dessine également une filière sur le territoire : industrie agroalimentaire, agriculture, pôle des métiers, institut du Goût…

A l’échelle des territoires de villes moyennes, le territoire possède un pôle universitaire important.

Enfin, d’un point de vue environnemental, le territoire présente de réelles aménités, avec des espaces naturels accompagnant chaque pôles urbains et une forte ressource forestière, bien qu’il ne compte pas de grands sites naturels d’appel.